sursis

sursis [ syrsi ] n. m.
• 1690; adj. « échappé » XIIIe; de surseoir
1Ajournement, remise à une date postérieure. Sursis à l'exécution des peines, des poursuites, accordé sous condition par le tribunal au délinquant qui n'a pas subi de condamnation antérieure. — Absolt Trois ans de prison avec sursis. Sursis d'appel, d'incorporation : remise de l'incorporation sous les drapeaux à une date postérieure à la date normale ( sursitaire) .
2Délai par lequel on sursoit à qqch. « Un sursis de départ de deux jours » (Loti).
Cour. Période de répit, délai. Un condamné, un mort en sursis. « Cette année d'étude n'était pour elle qu'un sursis » ( Beauvoir).

Sursis suspension conditionnelle, totale ou partielle, et pour une durée donnée, de l'exécution d'une peine, instituée par la loi du 26 mars 1891, dite « loi Béranger ».

sursis
n. m.
d1./d DR Délai d'épreuve pendant lequel l'exécution d'une peine prononcée est suspendue. Huit mois de prison ferme et quatre avec sursis.
d2./d Par ext. Délai que l'on obtient avant d'accomplir une chose pénible. Il se donne un sursis de deux jours avant son départ.

⇒SURSIS, subst. masc.
A. — Littér. et/ou domaine jur. Fait de suspendre momentanément, d'ajourner l'exécution, l'application d'une décision, d'une mesure; délai, durée correspondant(e). Synon. vx surséance. Les paysans (...) nous firent un petit présent pour que nous consentissions à ne pas lever les tailles et à leur donner un sursis de quinze jours (GOBINEAU, Nouv. asiat., 1876, p. 195). La procédure du sursis peut également jouer au bénéfice de l'administration lorsqu'elle fait appel d'un jugement d'annulation de première instance (BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 189).
B. — Spécialement
1. DR. PÉNAL. Sursis (à l'exécution des peines). Mesure accompagnant une condamnation et consistant en la suspension de l'exécution de la peine d'emprisonnement ou d'amende prononcée en faveur d'un délinquant primaire, suspension transformée en dispense d'exécution, si le condamné ne commet pas d'autre infraction similaire ou plus grave dans un délai de cinq ans. L'associé d'Ingelby lui tira deux coups de revolver qui le manquèrent et fut condamné à deux ans de prison avec sursis (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 309). Mais le tribunal (...) a condamné M. André à 10 000 francs d'amende avec sursis, 10 000 francs de dommages-intérêts à chacune des parties civiles et à la publication du jugement (Le Figaro, 19-20 janv. 1952, p. 2, col. 4).
2. PROCÉDURE. Sursis à statuer. ,,Décision d'une juridiction remettant le jugement d'une affaire à une date ultérieure`` (BARR. 1967). Existence d'un sursis à statuer pouvant être opposé deux ans et parfois renouvelable (BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 351).
3. Domaine milit. Sursis d'appel (régulier), d'incorporation, militaire, ou absol., sursis. Remise de l'incorporation d'un homme, appelé sous les drapeaux, à une date ultérieure en raison de ses études, d'un cas de force majeure, ou des besoins de son exploitation. Indépendamment des sursis renouvelables jusqu'à vingt-cinq ans, un sursis d'incorporation de six mois peut être accordé une fois dans l'intérêt des études, de manière à amener la fin de la période des sursis à coïncider avec la fin de la période scolaire (J.O., Loi rel. recrut., 1928, p. 3813). V. sursitaire ex. de Vedel.
C. — Au fig. Délai, répit durant lequel quelque chose considéré comme défavorable, fâcheux est ajourné. Cette année d'étude n'était pour elle qu'un sursis; le destin qu'elle redoutait se rapprochait (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 183):
Je sors d'une longue maladie qui avait les symptômes du choléra. Je suis étonné de n'être pas mort. J'ai souffert en silence des douleurs horribles, je croyais bien me coucher pour mourir. Mon sursis est prolongé, à ce qu'il me semble.
VIGNY, Journal poète, 1832, p. 951.
(Être) en sursis. (Être le) bénéficiaire d'un délai, d'un report, d'une grâce temporaire. Ma propre mort me suivait pour ainsi dire pas à pas. J'avais bien du mal à penser à autre chose qu'à mon destin d'assassiné en sursis (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 66). Sevrais est un élève brillant et auquel jusqu'à ce jour on n'a rien eu de précis à reprocher, tandis que, vous, vous êtes en sursis de renvoi depuis un an (MONTHERL., Ville dont prince, 1951, II, 8, p. 905).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1690 subst. (FUR., s.v. surseoir); 1932 loc. en sursis (CÉLINE, loc. cit.). Part. passé subst. de surseoir; cf. en a. fr. ca 1175 le terme de chasse, qualificatif du faucon sursis part. passé « envolé » ca 1175 (Horn, éd. M. K. Pope, 4260, v. aussi note) — XIIIe s. ds GDF. Compl., et subst. au fém. sursise « manquement » ca 1130 (Lois Guillaume le Conquérant, éd. J.-E. Matzke, 50) et 1174-76 « retard » (GUERNES DE PONT-STE-MAXENCE, St Thomas, éd. E. Walberg, 1434), lat. médiév. sursisa « non comparution, défaut » 1168 ds LATHAM, supersisa « id. » ca 1180 ibid. et « ajournement » XIIIe s. ds NIERM. On trouve aussi au XVIIe s. sursoy synon. de sursis av. 1628 (MALHERBE ds REGNIER Mal. IV, 18) — 1660 OUDIN Fr.-Esp. répertorié par LITTRÉ Suppl. et GUÉRIN 1892. Fréq. abs. littér.:126.

sursis [syʀsi] n. m.
ÉTYM. 1690; adj. « échappé », XIIIe; de surseoir.
1 Ajournement, remise à une date postérieure. || Sursis à l'exécution des peines, des poursuites, accordé sous condition par le tribunal au délinquant qui n'a pas subi de condamnation antérieure. || Trois ans de prison avec sursis. || Sursis à statuer : décision d'un tribunal remettant le jugement d'une affaire.Sursis d'appel, d'incorporation : remise de l'incorporation sous les drapeaux à une date postérieure à la date normale. Syn. : report d'incorporation. || Sursis des étudiants. Sursitaire.
1 Edmond étudiait la médecine à Paris, pour succéder un jour à son père. D'un an plus âgé qu'Adrien, il bénéficiait d'un sursis en raison de ses études.
Aragon, les Beaux Quartiers, I, VIII.
2 Délai par lequel on sursoit à qqch. Surséance (vx). || « Un sursis de départ de deux jours » (Loti, Aziyadé, IV, XI).
3 Par métaphore ou fig. Période de répit, délai avant un événement inéluctable. || Ce n'est qu'un sursis avant la crise.En sursis. || Un condamné (cit. 24), un mort en sursis.
2 (…) même s'il apparaît aux autres comme définitif, l'objet créé nous semble toujours en sursis : nous pouvons toujours changer cette ligne, cette teinte, ce mot (…)
Sartre, Situations II, p. 90.
3 Cette année d'étude n'était pour elle qu'un sursis (…)
S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée, p. 183.
DÉR. Sursitaire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sursis — sursis, ise (sur sî, si z ) part. passé de surseoir. 1°   Remis à un autre temps. •   Son supplice fut plutôt sursis que son crime ne fut pardonné, VAUGEL. Q. C. 384. •   Les conférences sont sursises jusques à leur retour, PELLISSON Lett. hist.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Sursis — Pour les articles homonymes, voir Sursis (homonymie). Sur les autres projets Wikimedia : « Sursis », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le sursis est une mesure probatoire qui sert d alternative à l exécution de… …   Wikipédia en Français

  • SURSIS — n. m. Délai, remise, suspension de l’exécution d’une mesure. On a ordonné un sursis. Il a obtenu un sursis. Sursis d’appel, d’incorporation. Le condamné a bénéficié de la loi de sursis. Il a été condamné sans sursis …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • sursis — I. Sursis, [surs]ise. part. II. Sursis. Se prend quelquefois subst. en termes de Palais, & signifie, Delay. On a ordonné un sursis. il a obtenu un sursis …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Sursis —    Droit pénal: mesure de suspension totale ou partielle de l exécution d une peine d emprisonnement, d amende ou d un substitut à l emprisonnement pouvant être ordonné par le juge …   Lexique de Termes Juridiques

  • sursis — nm. sor / sursi (Albanais, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Sursis avec mise à l'épreuve — Sursis en procédure pénale française Introduction générale Droit pénal et ses sources …   Wikipédia en Français

  • Sursis (La Cinquième Dimension) —  Pour l’article homonyme, voir Sursis.  Sursis (Quarantine) est le quarante troisième épisode de la série télévisée La Cinquième Dimension, diffusé le 7 février 1986 aux États Unis. Synopsis Un ingénieur congelé au vingtième… …   Wikipédia en Français

  • Sursis ( La Cinquième Dimension) — Sursis (La Cinquième Dimension)  Pour l’article homonyme, voir Sursis.  Sursis (Quarantine) est le quarante troisième épisode de la série télévisée La Cinquième Dimension, diffusé le 7 février 1986 aux États Unis. Synopsis Un… …   Wikipédia en Français

  • SURSIS AVEC MISE À L’ÉPREUVE — Inspiré du système anglo saxon de la probation , grâce auquel un condamné dont la personnalité souffre d’une certaine faiblesse peut franchir une période d’épreuve en bénéficiant à la fois d’un contrôle et d’une aide, le sursis avec mise à… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.